Le mas de l’Andréu

Les gîtes sont situés dans le mas l’Andréu, ancienne ferme édifiée vers 1756 (et son pigeonnier du 13ème siècle), cachée dans un vallon isolé en pleine nature, à 3500 mètres du petit village catalan de Corsavy. Ce vieux mas catalan entouré par les bois et les montagnes avec un accès direct au Riu Ferrer et à une cascade vous offrira un séjour alliant authenticité et confort. Ici, vous pourrez profiter du calme et de l’air pur de ce véritable havre de paix.

Situé idéalement entre mer et montagne, la maison offre une base parfaite pour les activités de nature : randonnées pédestres ou équestres dans tout le massif du Canigou, canyoning, parc accrobranches. Les plages de la côte Vermeille sont à une heure, la Costa Brava à 1h30. Vous pourrez également profiter de nombreuses activités dans la région.

Si vous préférez, vous pourrez rester tranquillement au domaine et vous laisser envoûter par la sérénité enchanteresse du lieu : profiter des 3000 m² de jardins, méditer au bord de la cascade, ressentir la quiétude de la forêt, flâner le long de la rivière, monter sur la colline au dessus de la maison, faire votre yoga au bord de la piscine avant d’y piquer une tête, vous délasser dans le jacuzzi, nager à contre courant dans le spa, et faire du sport… sur le boulodrome ! Si le temps n’est pas de la partie, une salle de détente aménagée dans une ancienne étable (58 m²) sauvera votre séjour : vous pourrez y jouer au billard, au baby-foot, aux bornes d’arcade, ou simplement y prendre un verre avec vos proches en écoutant le jukebox ou y lire les livres-voyageurs.

Gîte Abbé Arnulphe

Ce gîte de 32m² est doté d’une chambre (8 m², orientation Est sur la rivière et les bois) et d’un séjour avec coin cuisine équipée (19 m², orientation Sud, sur le jardin). Il bénéficie d’un bel ensoleillement par la baie vitrée donnant sur le jardin ainsi que de la fraîcheur de la rivière et de la forêt voisines.
Ce gîte, doté d’un lit double de 140 x 200 cm dans la chambre et d’un clic-clac de 140 x 190 cm peut accueillir 4 personnes au maximum.
Les équipements fournis sont la plaque de cuisson (gaz), le four, le four à micro-ondes, le réfrigérateur / congélateur, la télévision (par satellite TNT SAT – décodeur avec port usb) et Internet (WiFi). Une terrasse en bois de 12 m² et sa table en teck est située dans le jardin (à coté des rosiers) et est réservée aux locataires de ce gîte.
Le gîte est au rez-de-chaussée, entièrement de plain-pied et toutes les portes ont un passage utile supérieur à 77 cm.
Il est classé trois étoiles en Meublé de Tourisme.

Mais qui c’est cet Arnulphe ?

On raconte que durant les temps sombres du Moyen-Age, aux alentours de l’an mil, le Vallespir était en proie à des monstres fantastiques : Simiots, dragons, lions, ours, et loups, à des épidémies de peste et au déchaînement des éléments. Pour conjurer le mauvais sort, l’abbé Arnulphe (ou Arnulf) partit d’Arles-sur-Tech pour Rome, pour y demander l’aide du Pape.
Selon Prosper Mérimée « Arrivé à Rome, Arnulphe exposa au Saint-Père la misère de ses concitoyens et lui présenta sa requête. Le pape, touché de compassion, l’accueillit avec bonté, et lui permit de choisir parmi les reliques conservées à Rome, exceptant toutefois celles de saint Pierre et d’un certain nombre de saints, dont il eût été imprudent de se dessaisir. Arnulphe était embarrassé pour se décider, après avoir passé tout un jour en prières, il s’endormit et eut un songe dans lequel deux jeunes hommes lui apparurent: « Nous sommes, dirent-ils, Abdon et Sennen, saints tous deux [Sant Nin et Sant Non en catalan]. De notre vivant, nous étions princes. La Perse est notre patrie. Nous avons été martyrisés à Rome, et nos corps sont enterrés en tel lieu ; exhume-les et porte-les dans ton pays, ils feront cesser les maux qui l’affligent. » » Arrivées à Arles, les reliques auraient permis la guérison des pestiférés et fait déguerpir les lions et autres bêtes féroces.
Il faut croire que certaines ont survécu puisque de nos jours encore on peut voir des Simiots déambuler dans les rues d’Arles sur Tech chaque 1er week-end de février, pour la fête de l’ours.

Sources :
http://jeantosti.com/histoire/tombe.htm
Prosper Mérimée. Notes d’un voyage dans le Midi de la France, 1835

Adresse

Notre adresse:

Mas de l'Andreu Corsavy

Téléphone :
Contacter le propriétaire
Planifier mon itinéraire
Cliquez ici pour montrer la carte