L’abbaye bénédictine d’Arles est l’une des plus anciennes abbayes fondées lors de la reconquête de la Catalogne par Charlemagne (778 – 780). À sa fondation, l’abbaye primitive est érigée sur les ruines des thermes romains Els Banys d’Arles (les Bains d’Arles), à l’emplacement actuel d’Amélie-les-Bains. Au XIe attaques des Vikings obligent les moines à déplacer l’Abbaye sur le site actuel. Neuf siècles de prospérité ont modifié et ajouté de nombreux éléments propres à leur époque : préroman, roman, gothiques, prébaroque et baroque.

L’église

Il s’agit d’une église de type basilical : 3 nefs parallèles avec un chevet orienté vers l’ouest ce qui est exceptionnel et rare, car toutes les églises sont normalement orientées vers l’Est. La raison de cette orientation est ignorée.On retrouve par contre une contre abside à l’Est. Son élément principal est une chapelle haute située au-dessus du portail et dédiée à Saint Michel et aux archanges. Elle est décorée de fresques du XIIe représentant des séraphins aux ailes couvertes d’yeux.
Le chevet est flanqué de deux clochers tours carrées. Mais seul celui du côté nord est conservé, alors que celui du côté sud est tronqué à la base. Le clocher subsistant est une tour massive avec un couronnement de merlons et sept niveaux d’ouvertures en plein cintre, sur chaque face, dont le nombre varie selon les étages. Il est appareillé de petits carreaux liés au mortier de chaux, avec un chaînage d’angle en pierres de taille.
Au XIe l’abbaye se dote de 4 tours de défense : à l’ouest les deux clochés dont un seul subsiste et à l’est deux tours qui encadrent le parvis

Le Cloître

Adossé au flanc sud de l’église, le cloître est un exemple unique de l’art gothique languedocien en Catalogne. Il est l’œuvre de l’abbé Ramon Desbac (1261 – 1303) d’esprit gothique il est bâti en marbre de Céret et pierre de Gérone qui permet la taille de fines colonnes.
La Sainte Tombe
Sarcophage paléochrétien daté du VIe siècle appelé « Sainte Tombe ». Ce tombeau sécrète de l’eau depuis qu’on y a déposé les reliques des Saints Abdon et Sennen.
Tous les 30 juillet, a lieu la fête patronale, avec pour point d’orgue la procession de la Rodella. Cette tradition fut créée au XVe siècle et elle est toujours en vigueur aujourd’hui. La Rodella est une roue dans laquelle est entouré un long fil de cire d’abeille.